Gérard Clément (à droite) avec des bénévoles lors de la présentation de la maquette du château de la fée Odale pour le feu de l’édition 2006.

UNE EDITION EMPREINTE D'EMOTION

L’histoire des feux de Saint-Jean du FC Giro-Lepuix est étroitement liée à un homme et une personnalité emblématique, Gérard Clément.

Acteur de la fusion entre l’US Giromagny et l’AS Lepuix-Gy en 1998, le premier président du FC Giro-Lepuix a initié cette tradition en 2001 avec un bûcher de plus de 10 mètres de haut, renouvelé l’année suivante.

En 2003, le bûcher devient moulin et les réalisations se suivent de plus en plus imposantes : un bateau en 2004 précédera le village des Schtroumpfs (2005) et un château (2006).

L’année 2007 verra un cheval de Troie se dresser au bout du stade des Prés du Feu, avec la possibilité pour les curieux de monter dans l’équidé quelques jours avant. Il y a dix ans, le défi est une Tour Eiffel.

Malheureusement, en pleine réalisation, Gérard tombe de l’édifice et décède. Au pied du Ballon d’Alsace, le traumatisme est immense.

Il y a un peu plus de cinq ans, le club décide de relancer cette tradition ô combien populaire. En 2013, la première réalisation de l’équipe en place est une tour. Elle précède un château, emblème du club, en 2014.

Puis, pour renouer avec les édifices imposants, une pyramide maya s’élève en 2015, un château en 2016, et un saloon l’année dernière. Pour le 10e anniversaire du décès de Gérard Clément, un moulin grenat a été réalisé.

« Comme chaque année, les pensées des membres du club iront honorer la mémoire de Gérard », précise Jean Marc Lanneau, président actuel des footballeurs. « Ces feux sont une date importante pour le club. Ils terminent la saison en beauté.

De plus, la réalisation de nos bûchers est l’occasion pour nos joueurs seniors et nos dirigeants de partager des temps très forts durant plusieurs journées de travail. »

Samedi 23 juin au stade des Prés du Feu à Lepuix. Entrée libre. Animation musicale sur place dès 19 h, retraite aux flambeaux et embrasement du bûcher aux alentours de 22 h 30. Buvette et petite restauration.


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.